L'ordre du Temple,

un ordre international de chevalerie religieuse

Les sujets sur les Templiers ne manquent pas tant leur histoire héroïque et tragique est connue. Vous trouverez ci-dessous un résumé bref et pratique de l’histoire et de la vie de ces moines soldats du Temple.

Les Templiers

L’ordre du Temple était un ordre religieux militaire international. Cet ordre fut fondé en 1128 dans le contexte de la guerre sainte chrétienne qui se déroula en Orient durant deux siècles (XIIème et XIIIème siècles). La vocation de l’ordre était de servir les chrétiens dans leur pèlerinage en Terre Sainte (Jérusalem), d'organiser leur voyage aller et retour, d'assurer leur sécurité en permanence sur les routes comme sur la mer. Par ailleurs, l’ordre entretenait une armée autour de Jérusalem (une vingtaine de forteresses), participait aux croisades (des pèlerinages princiers commandités par le pape) et combattait les ennemis de la foi chrétienne (les musulmans appelés les Infidèles). A la fin du XIIIème siècle, les armées chrétiennes furent chassées de Terre Sainte et les Templiers y stoppèrent leurs activités. C’est alors que le roi de France, Philippe IV dit Le Bel, les fit accuser d’hérésie dans le but de les anéantir et de s’emparer des biens fonciers qu'ils possédaient en France. Les Templiers furent arrêtés pour être interrogés par l’Inquisition, tribunal religieux. L’ordre fut dissout par le pape Clément V en 1311. Les derniers Templiers furent condamnés à finir leur vie en prison ou brûlés vifs en 1314.

 

Le nom des Templiers

A l’origine de l’ordre en 1118, il y avait une milice de chevaliers fondée et dirigée par un seigneur champenois du nom de Hugues de Payns (prononcé « pin »). Celui-ci, ayant participé à la première croisade (1095-1099), avait compris la nécessité d’installer à Jérusalem un groupe de chevaliers qui oeuvrerait à la protection des pèlerins chrétiens. Ces hommes, spécialistes de la guerre, s’installèrent en ville sainte dans un vaste bâtiment construit sur les vestiges du Temple de Salomon. Ils se donnèrent le nom de "Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon". Dix ans plus tard, parce qu’elle s’était beaucoup développée, cette milice fut transformée en ordre religieux et ses membres devinrent des moines. Le nom fut simplifié et devint  "l’ordre du Temple".

 

L’habit des Templiers

Constitué d’un simple manteau blanc, il symbolisait la pureté de corps, c’est à dire la chasteté des moines. Seuls les frères nobles pouvaient le porter, les autres revêtaient un manteau noir. A partir de 1147, pour le départ de la deuxième croisade, les Templiers reçurent l’autorisation de faire coudre sur leurs manteaux une croix rouge, à gauche, côté cœur. Cette couleur symbolise le sang du Christ mais également la vie.

 

Les maîtres des Templiers

Vingt trois  maîtres se sont succédés à la direction de l’ordre,  pendant 183 ans. Le maître était choisi parmi les hauts dignitaires et élu à vie. Son élection avait lieu à Jérusalem, siège de l’ordre. Deux noms de maîtres sont à retenir : le nom du fondateur, le champenois Hugues de Payns, mort en 1136 et le dernier maître, le franc-comtois Jacques de Molay, brûlé vif  à Paris en avril 1314. Parmi ces maîtres, treize sont morts au combat dans la guerre sainte.

 

Les maisons des Templiers

Elles s’appelaient préceptories ou tout simplement maison du Temple (en latin « preceptor » ou « domus Templi »). Les frères templiers vivaient à l'écart du siècle dans un ensemble de bâtiments comprenant une chapelle, un logis, des écuries et des bâtiments divers. A ce bâtiment étaient rattachés des terres cultivées, des étangs, des forêts et des bâtiments de production telles que fermes, moulins, pressoirs… Aujourd’hui, on les appelle les commanderies. Il en reste très peu qui soient encore complètes de nos jours. Nous citerons la Commanderie d’Arville dans le Loir et Cher et la Couvertoirade dans l’Aveyron.

 

Bibliographie conseillée

·                        Le procès des Templiers - Jules MICHELET - Editions du Comité des travaux historiques et scientifiques – Tome I et II – 1987.

·                        La vie des Templiers au XIIIème siècle – Georges BORDONOVE – Editions Hachette – 1990.

·                        Les Templiers, chevaliers du Christ – Régine PERNOUD – Editions Découvertes Gallimard – 1995.

·                        Règles et statuts de l’ordre du Temple – Laurent DAILLIEZ – Editions DERVY – 1996.

·                        Les Templiers, une chevalerie chrétienne au Moyen Age – Alain DEMURGER – Editions Seuil – 2005.

Pour en savoir plus sur les Templiers :

la bannière, les sceaux, la hiérarchie, la nourriture, les repas, la réception dans l’ordre, l’équipement, la justice, la dissolution de l'ordre…

Contacter Sophie LEBLANC : scolaires@commanderie-templiers.fr

Accueil

L'association

La commanderie

Le jardin médiéval

Les travaux

Les Templiers

Galerie photos

Les chantiers Les expos Les scolaires Les stages Les visites Les liens